Infrastructures et véhicules, les défis de l’électrification

Publié le par Jean-Baptiste MABIT - mis à jour le

L’électrification des voies et des véhicules, passage obligé pour diminuer l’empreinte carbone et répondre aux objectifs européens de réduction de 30% des émissions de CO2 en 2025, met en lumière les nombreuses initiatives des acteurs de la Filière.

Les constructeurs, carrossiers, équipementiers mais aussi BTPistes constructeurs d’infrastructures font la course à l’innovation pour relever les défis de l’électrification.

L’AUTONOMIE DES VÉHICULES, LES INSTALLATIONS DE RECHARGE, LA RAPIDITÉ DE LA CHARGE..., CONSTITUENT LES DÉFIS QUI JUSTIFIENT LA COURSE À L’INNOVATION

Parallèlement, une filière Electrique est née réunissant les acteurs du secteur et celui du véhicule, le transport urbain en fait partie. Constructeurs de véhicules industriels et équipementiers spécialisés dans l’électrique travaillent main dans la main. Les problèmes des batteries et des stations de recharges sont en passe d’être résolus. Les modes d’alimentation évoluent aussi. Les projets de routes électrifiées sont apparus depuis l’Europe du Nord et des tests débutent chez nous.

La compétitivité économique des véhicules électriques repose sur les subventions publiques car, aujourd’hui, le coût d’un utilitaire ou d’un poids lourd électrique reste élevé et n’est pas à la portée de toutes les entreprises de transport. SOLUTRANS 2019 sera le rendez-vous de la réflexion sur l’électrification et sur ces possibles extensions. Des experts et des utilisateurs de véhicules électriques (utilitaires, camions) viendront apporter leurs analyses.

Télécharger la fiche détaillée 

CAMIONS ÉLECTRIQUES, LES CONSTRUCTEURS EN PREMIÈRE LIGNE

  • DAF Trucks propose le modèle 19T LF Electric de 195 kW/266 ch pour une autonomie de 220 km et le tracteur 4x2 CF Electric doté du motopropulseur intelligent VDL E-Power de 210 kW/286 ch offrant 100 km d’autonomie.
  • Renault Trucks a testé différents véhicules expérimentaux 100 % électriques sur le segment des 12T à 16T. Delanchy Transports fait ainsi rouler un camion frigorifique tout électrique de 13T pour la livraison des Halles Paul Bocuse, au centre de Lyon. La production en série des camions électriques commence en mars à l’usine normande de Blainville pour de premières livraisons en septembre.
  • Volvo Trucks a livré ses premiers véhicules électriques en février 2019 : un camion de collecte pour l’entreprise suédoise Renova et un camion de distribution pour DB Schenker. La production de série du FL Electric (16T) et du FE Electric (26T) commencera au second semestre 2019.
  • Mercedes produira l’eActros en 2021. Via deux moteurs électriques de 170 ch et 485 Nm chacun alimenté par une batterie de 240 kWh, le camion aura une autonomie de 200 km et pourra être rechargé en trois heures.
  • MAN teste en Autriche le prototype eTG en version tracteur de 32 t d’une autonomie de 130 km et porteur de 26 t d’une autonomie de 200 km. La production de série sera lancée en 2021. MAN a déjà vendu un eTGM à Porsche pour la logistique de livraison sur le site de l’usine de Stuttgart-Zuffenhausen permettant une réduction de plus de 30 tonnes de CO2 par an.
  • Nikola, aux Etats-Unis, décline ses modèles à hydrogène « Two » et « Tre » en version 100% électrique pour le marché européen. Présentés courant 2019 ils seront proposés avec trois capacités de batteries : 500 kWh, 750 kWh et 1 000 kWh pour une autonomie allant jusqu’à 700 km.
  • Toujours aux Etats-Unis, Tesla a fait le Buzz à l’occasion de démonstration du Tesla Semi. Sa commercialisation est annoncée, sans aucune assurance, fin 2019.
  • Fin 2018, Ford a dévoilé son propre camion électrique et autonome, baptisé F-Vision Future Truck. Ses spécificités techniques restent encore inconnues.