La cybersécurité

Le transport ne fait pas exception au développement de la digitalisation et des bases de données. Comme dans n'importe quel autre secteur, ces données doivent être protégées pour éviter les risques de piratage informatique.

Trop souvent, les entreprises mésestiment l’incidence de ces nouvelles méthodes de travail pour les salariés. Les risques d’intrusion par le biais d’une remorque ou d’un pneu connectés sont bien réels et la sécurisation des réseaux comme des systèmes d’information constituent un enjeu parallèle à la révolution numérique sur lequel se penche enfin le monde informatique.

Les PME sont souvent les premières victimes de la cybercriminalité et des piratages informatiques qui en découlent.

Par exemple, les logiciels de chiffrage installés à distance cryptent les données qui ne seront restituées à l'entreprise que contre une rançon. Ce ne sont pas les seuls risques. Il existe également des menaces technologiques ou cyber liées notamment à l’utilisation sans précautions du transfert de données sur des réseaux mal sécurisés. Ce risque est augmenté par l’usage des outils mobiles.

Pour cette raison, les chefs d’entreprises doivent être accompagnés par des partenaires compétents en termes de logique économique, comme de transfert des risques.

Les spécialistes de la "protection rapprochée" des entreprises, exposants du salon SOLUTRANS, dévoileront les dernières avancées concernant la protection des données autant que l’optimisation de la circulation des informations.

Découvrez prochainement plus d'informations sur cet enjeu.