Drapeau Allemagne

Le marché du transport routier et urbain en Allemagne

Massivement représenté parmi les visiteurs et les exposants, l'Allemagne est un des pays majeurs du secteur Transport et logistique en Europe.

Zoom sur la situation de la filière outre-rhin.

SOMMAIRE

  1. Principaux indicateurs économiques du pays
  2. Présentation générale du secteur dans le pays

Principaux indicateurs économiques du pays

Présentation générale du secteur dans le pays

  • Secteur économique le plus important devant l’industrie automobile et le commerce
  • Chiffre d’affaires du secteur logistique et stockage : 267 milliards d’euros (2017)
  • Chiffre d’affaire du secteur logistique et stockage du marché Européen : 1 050 milliards d’euros dont 25% réalisé par l’Allemagne
  • Nombre d’entreprises de service dans le secteur logistique : 60 000
  • Nombre d’employés du secteur : 3 millions

Source : https://www.bvl.de/service/zahlen-daten-fakten/umsatz-und-beschaeftigung

Conjoncture (le secteur aujourd’hui)

L’Allemagne reste l’épicentre mondial de l’automobile et regroupe les principaux leaders internationaux du secteur (Bosch, Continental, MAN, Schmitz Cargobull).

En 2017, 2,44 millions de véhicules ont été mis en circulation. La croissance du marché de 2,7% atteint un niveau record sur les 10 dernières années.

Avec 276 100 nouveaux véhicules utilitaires jusqu'à 6 tonnes, l'Allemagne a de nouveau atteint un record (+4 %).

Les ventes des autobus de plus de 3,5 tonnes ont stagné à environ 6 700 véhicules, dont plus de 80 % d'autobus de plus de 8 tonnes (soit 5 600 unités). La libéralisation du marché des autobus longue distance en 2013 maintiendra d'ailleurs la demande de ce type de véhicules à un niveau élevé.

Les équipementiers enregistrent des bénéfices externes de +8% (27,4 Mrds d’euros en 2014).

En 2017, les constructeurs de remorques et de carrosseries ont connu une croissance de 5% par rapport à l'année précédente, atteignant un chiffre d'affaires total de 11,8 milliards d'euros.

Avec une augmentation de 3 % à un peu moins de 6 milliards d'euros, les recettes d'exportation ont augmenté un peu plus faiblement. La croissance des ventes extérieures est soutenue par l'extérieur de la zone euro, pour lequel la croissance est de 8% (2,9 milliards d'euros), contre une chute de 1% pour la zone monétaire (3,1 milliards d'euros de revenus).

Source : VDA (Verband der Automobilindustrie e.V. = Association de l’industrie automobile)

Evolution du marché des véhicules industriels et poids-lourds

Le secteur de l’équipementier est la branche la plus rentable de l’industrie automobile allemande.
La commercialisation internationale des véhicules industriels allemands représente 75% du total de la production en 2015 (244 015 poids-lourds de plus de 6 tonnes exportés).

En Allemagne, le camion reste l'épine dorsale du transport de marchandises. Ses performances représentent environ 73% du trafic total (routier, ferroviaire et fluvial). Le ministère fédéral des Transports prévoit que le trafic routier de marchandises augmentera pour atteindre 607 milliards de tonnes-kilomètres d'ici 2030. L’Allemagne reste le siège d’implantation privilégié des leaders mondiaux (Continental AG, Bosch, Daimler AG, VW).

Evolution du marché des utilitaires

Avec ses 180 000 employés, le secteur des véhicules utilitaires est une branche importante de l’économie allemande. Chaque jour, près de 2,8 millions sont mis en circulation.
L'éligibilité d'un véhicule à la norme européenne d'émission Euro6 est un facteur déterminant dans l'achat des professionnels.

Le segment des utilitaires à grand volume a progressé en 2017 pour la quatrième fois de suite : +5 % de ventes pour les véhicules utilitaires légers (VUL) d'un poids brut de 2 à 3,5 tonnes, et +4 % pour les VUL d'un poids maximal de 6 tonnes. L'essor des ventes par correspondance donne aux VUL une place capitale dans la chaîne de distribution.

En ce qui concerne les VUL de plus de 6 tonnes, le marché a atteint son plus haut niveau depuis 2008, avec 86 300 nouvelles immatriculations.

En 2017, les nouvelles immatriculations de remorques ont augmenté d'au moins 4% pour atteindre 306 900 remorques. La demande de semi-remorques s'est développée de manière particulièrement dynamique, avec une croissance de 6%.

Source : https://transport-online.de/news/nfz-markt-2017-mit-zulassungsrekord-deutschland-11873.html

Marché de la messagerie et logistique du "dernier kilomètre"

Le chiffre d’affaire global de la messagerie s’élève à 19,4 Mrd. Euro (+ 4,9 % par rapport à l’année précédente). En 2017, la branche compte 229.600 salariés, soit 100 000 de plus que l’année précédente. Au total, 3,36 milliards d'envois ont été effectués en 2017.

Cette croissance est soutenue par l'augmentation de l'expédition de colis, principalement liée à la croissance du e-commerce et des envois BtoC et BtoB qu'il génère.

L’acheminement de la marchandise au client final (les "derniers kilomètres") fait partie des problématiques actuelles de la branche logistique. Des solutions sont développées pour distribuer les marchandises en véhicules intermédiaires. Des casiers extérieurs sont également mis en place par la Poste ou DHL pour pallier au problème de l’absence du client lors de la livraison d’une marchandise.

Sources : https://www.biek.de/presse/meldung/die-kep-branche-w%C3%A4chst-und-steigert-effizienz-durch-digitalisierung.html

Environnement

La question environnementale est au cœur des problématiques de l’industrie des transports. L'Allemagne s'est engagée à réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre : les émissions de CO2 devraient diminuer d'au moins 30% en 2030 par rapport à 1990.
L’objectif de mi-parcours est la réduction de 15% des émissions de CO² de la nouvelle flotte de véhicules à l’aube 2025. Les fabricants de poids-lourds devront utiliser des transmissions ne produisant pas ou peu de CO².

Sources :
https://rp-online.de/politik/lkw-verkehr-gefaehrdet-klimaziele_aid-37014073
Journal Transport, Numéro 5, 8 Mars 2019