Les rencontres de la filière 2022

Succès pour les Rencontres de la Filière 2022

Créées en 2018 sous l’impulsion de Patrick CHOLTON, Président de la FFC et de SOLUTRANS, les Rencontres de la Filière constituent un point d’étape entre deux éditions de SOLUTRANS.

Le 17 novembre dernier avait lieu l’édition 2022 des Rencontres de la Filière VI-VU. L’après-midi de conférences fut suivie d’un grand diner réunissant 300 personnalités influentes du transport, et durant lequel la FFC a remis le prix de l’Homme de la Filière à Luc CHATEL, Président la PFA, ancien Ministre et ancien porte-parole du Gouvernement. La FFC a également présenté les contours de l’édition 2023 de SOLUTRANS, un an avant l’évènement.

Patrick Cholton

© NICOLAS RODET

Patrick CHOLTON : « Je suis véritablement heureux de voir le profil et le nombre de personnes qui se sont rendues disponibles cette année, et qui prouvent l’intérêt de ces journées. Constructeurs VI, VUL, transporteurs, énergéticiens, loueurs, équipementiers, français et européens, tous ont fait le déplacement pour traiter de sujets de grande importance et assister à des débats de très haut niveau. »

 Si Clément BEAUNE, ministre des Transports, longtemps pressenti pour accompagner les Rencontres de la Filière, a finalement dû annuler sa venue, il a tenu à enregistrer un message vidéo à l’attention de toute la filière. Dans son allocution, il a lancé « un message de soutien très fort, très clair, du gouvernement à l’élan important et massif des transformations que connaît en ce moment la filière et de félicitations pour tous les efforts entrepris depuis de longues années. » Le ministre a mis en avant l’électrification des camions : « le potentiel de décarbonation du transport lourd réside principalement dans le renouvellement et le verdissement de ses motorisations. La motorisation électrique constitue, dans le mix énergétique de la transition écologique des flottes, un vecteur primordial. » Clément Beaune qui a lancé récemment le 1er comité ministériel sur les Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) a évoqué le dispositif déjà présent dans de nombreuses villes : « l’État s’est également saisi de ce sujet pour simplifier la transition pour les professionnels en créant un travail d’harmonisation des règles qui seront définies et appliquées par les métropoles pour les professionnels. »

L’inflation en question

Anne-Sophie Alsif JF
© NICOLAS RODET

En ouverture de ces Rencontres de la Filière, Anne Sophie ALSIF, chef économiste chez BDO, nous a donné quelques clés de compréhension de la situation économique globale. Elle a notamment expliqué la différence entre les inflations américaines et européennes qui, si elles apparaissent comparables en pourcentage, ne dépendent pas des mêmes composantes. Aux Etats-Unis, l’inflation est due à une demande économique beaucoup trop importante, en raison de stimuli budgétaires post-covid. Donc aujourd’hui, la réserve fédérale augmente les taux pour faire chuter cette inflation et revenir à une situation normale à moyen terme car ils n’ont de surcroit, aucun problème d’énergie, étant producteurs de gaz et de pétrole. En Europe, la situation est tout à fait différente, puisque l’inflation résulte à plus de 60 % de l’augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires. Cette inflation importée à cause de la crise est beaucoup plus difficile à juguler par la banque centrale.
Elle-même augmente également ses taux, mais l’impact sera moindre car nous sommes dépendants énergétiquement. De même, la croissance économique sera elle aussi amoindrie. D’où la conclusion selon laquelle il ne faut pas être dépendant de tel ou tel achat d’énergie et donc de multiplier les pays d’approvisionnement.

1ère conférence : « Transition énergétique, le scénario impossible de Bruxelles ? »

La première conférence portait un titre évocateur : « transition énergétique, le scénario impossible de Bruxelles ? ». Grâce au point de vue des constructeurs VI invités, on a remarqué, en premier lieu, une forme d’unanimité autour de la table (représentant Iveco, Scania, Volvo Trucks et la chambre des importateurs CSIAM) pour déplorer les objectifs d’Euro VII venant en plus de ceux liés à la mobilité électrique. En clair : leurs ressources humaines et financières ne pourraient pas poursuivre tous les objectifs dans le calendrier demandé.

S’ils s’accordent tous pour dire que l’électrique à batteries sera à terme prépondérante, il restera une place pour le moteur thermique pour certaines missions où l’électromobilité serait inadaptée. Mais, comme l’ont rappelé de nombreux intervenants, et tout particulièrement Amélia Rung de Vinci Autoroutes, un des sujets clefs sera la présence d’une infrastructure de recharge suffisamment puissante et dense pour recharger tous ces poids-lourds. Les récentes annonces de RTE sur la préservation du réseau électrique français en janvier 2023 laissent à penser qu’on est loin, très très loin, du compte.

La Plateforme VIsion’AIR

A la suite de cette première table ronde, la FFC et BDO ont présenté l’évolution de l’étude VIsion’AIR, avec une plateforme de visualisation des motorisations prévues sur le marché européen par pays, par type de véhicules et par usage. Est aussi proposé sur la plateforme les TCO de chaque motorisation. Tout ceci a été conçu de manière très ergonomique et facile d’utilisation.

Stéphane RAUX, Grand Témoin

Stéphane Raux JF
© NICOLAS RODET

Puis nous avons pu profiter des éclairages de notre grand témoin, Stéphane RAUX, chef du département synthèse technologies moteur à l’IFP Energies Nouvelles, qui nous a proposé un focus sur les différentes énergies.

 

Les contraintes imposées par les ZFE

La dernière partie de cette journée riche était consacrée à l’un des sujets brulants du moment pour notre secteur, puisque nous avons parlé des ZFE (Zones à faibles émissions), qui vont aboutir à l’interdiction de circuler dans les centres-villes pour près de 90 % des camions. En Europe, les ZFE se multiplient depuis quelques années pour atteindre 320 aujourd’hui, dont 253 en Italie, 82 en Allemagne, et 22 au Royaume uni. En France, on en compte 11, dont 5 qui ont fixé un calendrier de déploiement avec interdiction totale des véhicules diesel en 2024 pour Paris, 2025 pour Grenoble, 2026 pour Lyon et 2028 pour Strasbourg. Comment l’industrie et le secteur routier va-t-il faire face à ces nouvelles contraintes ?

Durant la grande soirée qui a suivi le programme de conférences, Luc CHATEL, Président de la PFA, a reçu le prix de l'Homme de la Filière 2022 des mains de Henri PACCALIN, Président de la CSIAM. La FFC a voulu symboliser les actions mises en œuvre par Luc CHATEL au plus fort de la crise, pour soutenir nos entreprises.

Prix de l'Homme de la Filière 2022
© NICOLAS RODET

Patrick CHOLTON a présenté les contours de l'édition 2023 de SOLUTRANS. Au menu, des thèmes porteurs des enjeux de la filière, comme la transition énergétique, le rétrofit, les modes de livraison alternatifs... Un espace Vélo-Cargo sera aussi mis en place, ainsi qu'un vaste programme de conférences. À ne pas manquer également la nouvelle scénographie du Diner de Gala, véritable institution de SOLUTRANS, qui accueillera en 2023 un artiste exceptionnel.

Retrouvez le live YouTube des Rencontres de la Filière